• Alain

Joe Janvier and Cie 21


Après leur rencontre avec le fantôme de Faucher de Saint-Maurice sur l'Ile Verte où ils ont été sauvés d'une attaque des soldats-démons d'un futur proche par le nouveau membre de l'équipe, Armand le quéteux-sorcier, le Joe Janvier and Cie team, c'est à dire maintenant, Joe Janvier, Eddé le Sauvage, Tit-Lys le plus courageux des canadiens français, le capitaine Beausoleil, Armand le quéteux-sorcier et avec eux-autres, le fantôme de Faucher de Saint-Maurice, ont repris leur route dans la voiture à Joe tirée par son cheval noir Noirot vers leur grande mission pour arriver à Plaster Rock juste au moment où pèse sur le town toute un menace …..

Le Bullfrog Monster

-Plaster Rock, ça va me rappeler ben des affaires.

-T'es déjà venu à Plaster Rock, Joe ?

  • Yes, mon Tit-Lys, quand j'étais plus jeune, je suis venu draver à Plaster Rock.

Nos six héros, Joe Janvier, Tit-Lys, Eddé le sauvage, le capitaine Beausoleil, Armand le quéteux et le fantôme de Faucher de Saint-Maurice dans la voiture de Joe tirée par le beau Noirot faisaient leur entrée dans Plaster Rock Town. Ce jour là, il semblait y avoir beaucoup de monde dans la petite ville.

  • Il y avait autant de monde en ville quand t'es venu mon Joe ? J'ai comme un drôle de pressentiment.

  • Ben sûr que non, mon Armand, il y avait pas autant de monde dans le temps et ce que je trouve bizarre, c'est que c'est tous des gars de bois qu'on voit dans les rues, ils devraient être à la rivière en train de draver.

  • Justement, mon Joe, je pense qu'on devrait aller voir à la rivière.

Joe a tiré sur les cordeaux pour diriger Noirot vers la rivière. Mais quand ils sont arrivés à la rivière, la rivière était plus là. Il y avait toujours son lit mais il n'y avait plus d'eau.

-Ca explique pourquoi les gars de bois sont tous en ville, ils peuvent plus draver, venez, on va aller boire une bière à la taverne, on pourra se renseigner sur ce qui s'est passé.

La taverne était ben pleine quand nos cinq amis sont rentrés. Le fantôme de Faucher de Saint-Maurice était avec eux-autres mais il y avait que nos cinq aventuriers qui pouvaient le voir, tout le monde à part, ils pouvaient pas le voir. En tous cas, il y avait du monde à la taverne, ça buvait pis ça jouait aux cartes à l'argent mais là, ça commençait à chauffer et on entendait le ton monter.

  • C'est pas normal que tu gagnes tout le temps.

  • J't'un gars chanceux, c'est normal que je gagne.

  • C'est plus de la chance là, c'est de la tricherie, on va te régler ton cas, mon chiqueux de tabac.


C'est là que Joe Janvier est intervenu.

  • Vous allez pas toucher à la Chique sans avoir affaire à nous autres.

  • Joe ! yes boy ! ça fait plaisir de te voir !

- T'es qui toé ?

  • Joe Janvier, je vous présente ma compagnie, La Chique à Jalbert en fait partie, venez dehors on va aller régler nos histoires.

Comme Joe Janvier et sa gang étaient six, six gars de bois sont aussi sortis pour se livrer à une bataille en règle. Les gars de bois, ça se bat toujours à la loyale. Ils se faisaient face, un a un, à peu près de la même grosseur les poings levés prêts à débuter le combat quand on a entendu un bruit épouvantable qui a résonné dans tout le pays.

  • C'est quoi ça ? a demandé Joe Janvier.

  • C'est rien, a dit un des gars de bois, on entend ça régulièrement depuis qu'il y a plus d'eau dans la rivière.

  • C'est pas rien, a dit Eddé le Sauvage, c'est un bullfrog monster laissé par Glooscap. Les gars, au lieu de se battre entre nous autres, on devrait garder nos forces et même les unir pour aller combattre le monstre qui retient la rivière si on veut que la vie du pays reprenne normalement.

  • Wow, Eddé, une chance que t'es là, encore une fois, mais peux tu nous expliquer c'est quoi que cette histoire de Glooscap et du bullfrog monster ? a demandé la Chaque à Jalbert qui semblait vraiment content d'avoir retrouvé ses amis.

  • On est pas là pour parler, on est là pour se battre, a dit un des gars de bois.

- Tu veux vraiment te battre ? a demandé Joe Janvier.

  • Certain, moé, je suis sorti pour me battre, a dit le gars de bois en levant les poings.

La droite de Joe Janvier, il l'a pas vu venir. Ca a claqué sec, juste une droite, ça te l'a étendu k.o.

  • C'est qui le prochain ? a demandé le vieux Joe.

-Non, nous autres, on veux écouter le sauvage, a dit un autre gars de bois, vas y Eddé.

  • Icitte, on est dans le royaume de Glooscap, c'est lui qui, y a des milliers d'années, a créé tous les premiers animaux mais ils les a tous faits aussi gros que des baleines. Les écureuils écrasaient les arbres, les castors dévastaient les cours d'eau pis c'était pareil pour tout le reste. Avec le consentement de chaque animal, Glooscap les a rapetissés à la taille qu'on les connaît maintenant. Mais il y a un animal qui voulait pas se laisser rapetisser, c'était le bullfrog, le wawaron, si vous préférez. C'est comme ça qu'un jour, un wawaron gros comme une baleine avait enlevé toute l'eau d'une rivière aux hommes d'une contrée en la retenant dans son gros ventre. Il buvait toute l'eau de la rivière à mesure qu 'elle coulait. Les hommes lui on demandé de relâcher l'eau mais le bullfrog monster a refusé. A fallu que Glooscap lui-même se fasse des peintures de guerre, des armes de guerre avec du silex, se grandissent lui-même jusqu'à mesurer vingt pieds et aille combattre le bullfrog monster. Il l'a éventré d'un coup de tomahawk en silex et toute l'eau est sortie de son ventre pour retourner dans le lit de la rivière. Après ça, il t'a attrapé le bullfrog pour le squizer jusqu'à ce qu'il arrive à la taille qu'on le connaît maintenant. Il a pas pu faire plus petit. C'est pour ça que ses descendants c'est le plus gros des frogs. Mais là, vous pensez ben qu'il y en avait d'autres bullfrogs monsters et ils avaient peur que Glooscap leur fasse la même chose. Ca fait qu'ils ont creusé des grands trous, ils se sont cachés dedans et ils se sont mis en hibernation. De temps en temps, il y en a un qui se réveille, qui sort de son trou et qui fait comme celui que Glooscap a combattu, il retient toute l'eau d'une rivière. Il faut aller le combattre si on veut espérer revenir à une vie normale.

  • Ouais mais, mon Eddé, a dit un des gars de bois, Glooscap avait des pouvoirs, il était ben fort pis il pouvait se grandir jusqu'à vingt pieds. Nous autres, comment tu veux qu'on aille y saprer une volée à ton bullfrog monster.


  • C'est pas la première fois qu'on a affaire à des monstres, a dit Joe Janvier. Dans l'équipe, on a différents talents pis surtout, on a du courage, c'est ça le plus important.

Le gars de bois que Joe Janvier avait étendu au tapis commençait à se réveiller. Un autre l'a aidé à se relever.

-Lève toi, y faut aller combattre le bullfrog monster.

  • Hein, c'est quoi ça.

  • Ben, si t'avais pas fait le jar devant Joe Janvier pour te faire envoyer au tapis, t'aurais pu écouter l'histoire d'Eddé pis tu saurais de quoi il s'agit. A cette heure, suis nous, on va aller saprer une volée à celui qui nous empêche d'être des maîtres draveurs sur la rivière.

Et pour une deuxième fois, on a entendu dans tout le pays le hurlement monstrueux du bullfrog monster.


L'équipe à Joe Janvier, accompagnée des gars de bois les plus courageux sont partis pour aller affronter le bullfrog monster. Ne ratez pas ce grand combat entre un monstre et des gars de bois au prochain épisode de Joe Janvier and Cie.

4 vues0 commentaire