• La rédac' de FM43

Stories & heros


The War of the Worlds

Ne serait-ce pas la guerre entre le monde des imaginaires dominants et le monde de la réalité ?

En octobre 1938, The Mercury Theater on the air Broadcast avec son directeur Orson Welles présentait sa dix-septième émission de radio dramas. Après « Dracula », « L'île au trésor », « Le comte de Monte-Cristo », « Sherlock Holmes, l'immortel », « Oliver Twist », « Le tour du Monde en 80 jours » et bien d'autres, Orson Welles proposait, le 30 octobre 1938, son adaptation de l'oeuvre de HG Wells, « The War of the Worlds », « La Guerre des Mondes ».

L'émission « The Mercury Theater on the air Broadcast » existait depuis quatre mois. La dix-septième émission a été présentée de la même façon que les seize autres. Elle a été présentée comme une fiction, l'oeuvre de HG Wells dans une adaptation radiophonique d' Orson Welles. Seulement, dans son adaptation, Orson Welles avait situé l'histoire en Amérique plutôt qu'en Angleterre et dans sa passion du jeu des formes artistiques, il avait présenté la dramatisation sous forme de reportage en direct. Toute l'histoire se déroulait dans une programmation musicale interrompue par des bulletins spéciaux.

Pour les auditeurs assidus du Mercury Theater on the air, qui étaient des gens qui aimaient la culture, il était clair qu'il s'agissait d'une fiction mais un certain nombre d'individus moins intéressés par la culture ont ouvert leur radio au beau milieu du show et ont écouté les bulletins spéciaux croyant qu'il s'agissait de la réalité. C'est ce qui a créé la panique dans ce que l'on a retenu comme « le canular d'Orson Welles » qui n'a jamais été un canular mais tout simplement un radio show tellement bien réussi que ceux qui ne connaissaient pas « The Mercury Theater on the air Broadcast » et qui sont arrivés au beau milieu de l'émission ont cru que c'était vrai.

Une des choses les plus intéressantes de cette histoire est que cet événement soit resté dans les mémoires comme « le canular d'Orson Welles » alors que ça n'a jamais été un canular mais une dramatisation radio show. D'une certaine manière, c'est la version de ces gens insensibles à la culture qui a gagné. Quand ils ont compris que cette histoire n'était pas vrai, ils se sont crus victimes d'un canular et c'est cette version qui est restée dans les mémoires plutôt que celle de ces gens cultivés qui avaient l'habitude d'écouter « The Mercury Theater on the air ». Dans cette guerre entre le monde des imaginaires dominants des incultes contre la réalité des personnes cultivés, c'est l'univers des incultes qui a gagné. Mais il n'est jamais trop tard pour reprendre un territoire.

Aujourd'hui, l'équilibre entre les œuvres de fiction et l'actualité des événements réels n'existe même plus. Les auditeurs n'ont même plus cette balance comparative du réel et de l'imaginaire. Les gens peu intéressés de se cultiver et de s'informer peuvent tomber dans les fantasmes de n'importe quelle autorité qui voudrait les manipuler. C'est une autre raison pour laquelle il serait sain de redonner une plage horaire plus importante aux œuvres de fiction à la radio.

Vous pouvez retrouver « War of the Worlds» , « Dracula » ou « Treasure Island » dans certaines émissions de « Pulp Radio » sur FM43. Les émissions peuvent être écoutées dans leur intégralité en podcast.

Alain


9 vues0 commentaire