• Alain

Joe Janvier and Cie 15


Après être sortis de l'intérieur de la Terre par le trou du Pôle Nord en bâtiment à voile, nos six compagnons maîtres draveurs de la Mauricie avec le capitaine Beausoleil ont été capturés, sur l'océan Arctique, par les adlets, ces être au haut du corps d'homme et au bas du corps de chien, et les bads-vikings pour être amené comme esclaves dans la cité de Quâr, au nord du Labradors.

La valkyrie et le garou.

Pendant que le grand trois mats du capitaine Beausoleil, qui suivait le drakkar, arrivait à la cité de Quâr, les adlets, mi-homme avec un bas du corps de chien et les bads-vikings mettaient les chaînes au capitaine Beausoleil et à toute l'équipe de Joe Janvier et Cie.

Et c'est enchaînés les uns derrière les autres que le capitaine Beausoleil Broussard, Joe Janvier , Eddé le sauvage, Tit-Lys, la Chique à Jalbert, Pépère Brousse et Pierre Coriveau sont entrés en esclavage dans Quâr, la grande cité perdue au nord du Labrador. Ils étaient encadrés par les adlets avec les bads-vikings qui leur montraient le chemin de là où on voulait les amener.

La cité de Quâr était une drôle de cité avec des habitations de toutes les sortes, des maisons en pierres, des wigwams en peau et des tipi aussi. Parmi la population, on pouvait voir des genres de grands vikings avec la binette amicale, c'était les goods-vikings, et il y avait aussi des indiens cri, des innu et même des mi'qmak.

Ils ont contourné la cité pour arriver à un genre de parc. Là, il y avait des grands enclos avec des ours polaires.

  • Qu'est-ce qu'ils font là, ces pauvres ours, a demandé Eddé.

C'est le capitaine Beausoleil qui semblait connaître ben des affaires sur la cité de Quar qui lui a répondu.

  • Ca, c'est des bêtes des sommes et c'est aussi de la nourriture pour les adlets et les bads-vikings.


  • Ils mangent nos frères les ours, ça va mal se terminer pour eux-autres, a dit le sauvage.

Dans des enclos, un peu plus loin, il y avait des chevaux, mais ces chevaux-là, ils étaient tous attachés par le cou avec des cordes après des piquets pour les empêcher de s'envoler parce que c'était des chevaux blancs avec des grandes ailes blanches.

  • Wow, qu'est-ce que c'est que ça ?

  • Ca la Chique, a continuer Beausoleil, c'est les chevaux des valkyries.

  • Des quoi ? Hey regardez en l'air dans la cage accrochée à la potence, j'ai jamais vu rien d'aussi beau, mais pourquoi elle est là, la pauvre ?

Dans la cage accrochée à la potence, il y avait une belle petite blonde ben shaper, plutôt dans le genre, petite femme musclée ben forte. C'est un des adlets qui a répondu à la question de la Chique.

  • Ca mon ragotton, c'est Irma, une valkyrie ben mal commode qui a même voulu se rebeller, on l'a mis là, dans la cage pour donner un exemple à tous le monde.

  • Ben vous êtes une belle bande de faces de cochons.

  • Ta gueule le ragotton.

C'est là que la Chique s'est énervé.

  • Tiens ….... touuu

Y t'y a envoyé un crachat de tabac dans l'oreille et PAN, un coup de pied sue la patte de chien.

  • Aoah ! Ben attends un peu, on va faire un deuxième exemple.

C'est comme ça que la Chique s'est retrouvé dans une cage accrochée sur la potence juste à côté de celle de la valkyrie.

-Salut ma belle Irma. Je m'appelle la Chique à Jalbert, c'est moé qui spit le plus loin les crachats de tabac. Regarde ça. Tooouuuu... C'est pas pire hein.

Pendant que la Chique faisait le jar pour la belle Irma, les autres, avec des grosses masses avaient commencé les travaux forcés, casser de la pierre d'uranium, c'était pas rien que fatiguant, c'était dangereux pour la santé. Avec l'équipe à Joe sur les travaux forcés, il y avait aussi des goods-vikings, des indiens cri et innu et des mi'qmak. Et il y avait aussi, les valkyries qui travaillaient comme des hommes.

Quand la journée s'est terminée, on les a amenés dans une espèce de grange où ils allaient dormir.

-Bon, a dit le vieux Joe, c'est cette nuit qu'on s'évade et pis c'est la Chique qui va donner le signal du départ. Eddé, on est ben une nuit de pleine Lune.

  • C'est ça mon Joe, cette nuit, la Chique devrait virer garou.

  • Pierre, penses-tu que tu serais capable de casser nos chaînes.

  • Faut pas se moquer de moi, mon Joe. J 'attends juste qu'on me le demande.

Toute la journée, la Chique avait essayé de sympathiser avec la belle Irma, d'une cage à l'autre, mais la belle valkyrie semblait pas s' intéresser à notre beau draveur de la Mauricie.

  • Cou donc, les valkyries, est-ce que vous vous intéressez aux hommes ou vous êtes toutes une gang de fifines.


  • J'm'intéresse aux hommes quand j'en vois un, a répondu la belle Irma d'un ton glacial.

  • Ben là, t'en vois tout un ma belle Irma, je vas te conter un fait et si c'était pas de ces cages là RRRAAAAOOOOAAAAOOOUUU

  • Qu'est-ce qui t'arrive la Chique, a dit Irma sur un autre ton, t'as du poil qui te pousse partout, tes oreilles agrandissent, ton museau, tes griffes, wow, la Chique, t'es un garou.

RRRAAAAOOOO …...... AAAAAOOOOUUUUUUUUUUUUUU !

  • C'est le signal, les gars, a dit le vieux Joe, va y mon Pierre.

Tak-tak-tak-tak-tak. Pierre Coriveau a même pas forcé pour casser les chaînes.

  • Occupez vous des autres prisonniers, a dit Eddé le Sauvage, moi, je m'occupe des ours.

Mi- homme, mi-loup, la Chique à Garou a forcé la porte de sa cage à s'ouvrir. Il a sauté sur la cage de la belle Irma pour l'ouvrir à son tour et il l'a pris dans ses bras pour sauter tout en bas ou il s'est complètement transformé en loup gris.

  • Viens mon beau loup, on va partir ensemble sur mon cheval ailé.

Eddé le sauvage est arrivé devant l'enclos des ours polaires et se tapant sur la poitrine et là, habité par l'esprit de l'ours polaire, il a arraché les chaînes et les cadenas qui maintenaient la grande porte de l'enclos pour l'ouvrir en grand. Les ours, c'est intelligent, ils avaient compris ce que voulait leur dire le sauvage.

Nos autres compagnons, surtout Pierre Coriveau, avaient délivré le plus d' esclaves possible et nos cinq amis avec les valkyries courraient vers l'enclos des chevaux ailés.

La belle Irma avec son beau loup gris était déjà dans le ciel sur son cheval qui battait des ailes. Dix autres valkyrie venaient la rejoindre, certaines avec un homme de l'équipe à Joe Janvier et le capitaine Beausoleil.

Eddé le sauvage, debout sur deux ours polaires, un pied sur chaque ours, faisait la chasse aux adlets et aux bads-vikings qui ont sauté dans leur drakkar pour fuir vers le large. Une valkyrie sur son cheval ailé est descendu pour récupérer le beau sauvage et les onze créatures du ciel se sont envolées vers le sud.

-On va où maintenant capitaine, a demandé Joe Janvier.

Le capitaine Beausoleil Broussard a répondu un seul mot.

  • Acadie.

C'est comme ça que nos maîtres draveurs vont revenir en Mauricie, en cheval ailé, derrière une valkyrie. Mais ils ne resteront pas longtemps en Mauricie parce qu'ils ont leur grande mission qui les entraînera vers d'autres aventures que vous pourrez suivre dans les prochaines épisodes.


6 vues0 commentaire