• Alain

Joe Janvier and Cie 3


Nos quatre draveurs de la Mauricie, Joe Janvier, Tit-Lys, Pierre Coriveau et La Chique à Jalbert étaient toujours confinés dans l'embâcle qui s'était formé dans ce terrible remous sur le Saint-Maurice qu'on appelait Carille.

La nuit du garou.

Si les histoires se trouvent à être quelques choses d'extraordinaires, les rêves suivent pas loin derrière. La Lune était pleine en rousse. Le vieux Joe Janvier qui était endormi profondément s'est levé pour entrer dans le bois où l'attendait une silhouette éclairée par la Lune. C'était son ami, Eddé le Sauvage.

Pendant une partie de l'année, Eddé le Sauvage vivait dans la cabane à sucre du vieux Joe sur son érablière. A l'automne, il partait au chantier avec le vieux Joe mais au printemps, au lieu de revenir à Saint-Marguerite de Cortone avec la drave, il remontait à la réserve d'Obéjuan pour rendre visite à sa famille vu que Joe avait besoin de sa cabane pour faire les sucres, la récolte et le sirop d'érable avec La Chique à Jalbert qui était de tous les métiers.

Anyway, là, Eddé éclairé par la Lune rousse, attendait le vieux Joe comme s'il avait quelque chose à lui dire.

  • Qu'est-ce que t'as à me dire mon Eddé ?, lui a demandé le vieux Joe.

  • Ce que j'ai à te dire mon Joe, c'est que la Chique à Jalbert s' inquiète pas mal des dangers qui sont à l'extérieur de lui même sans se soucier du danger en son intérieur qu'il pourrait vous faire courir à vous autres.


  • Ben là, je comprends rien à ce que tu me dis, mon Eddé.

  • Ben réveille toé, tu vas comprendre.

Le vieux Joe s'est réveillé, la Lune rousse occupait encore le ciel et la Chique à Jalbert était toujours assis sur le bord de la rivière à l'observer, le nez en l'air.

  • Tu dors pas la Chique ?

  • Raourrrrr, non.


La Chique à Jalbert s'était retourné pour répondre au vieux Joe. Son visage était plein de poils, ses yeux étaient jaunes, ses canines s'étaient allongées, ses oreilles étaient devenues pointues.

  • Ca fait combien de temps que t'as pas été te confesser, la Chique ?

  • Raourrrrrr, je m'en souviens plus.

  • Ben ça doit faire plus que sept ans la Chique parce que là, t'es en train de virer en garou. Une chance, j'ai ma 22 Long Rifle. Inquiète toé pas, je vais juste te tirer dans une jambe pour pas que tu nous dévores quand tu seras viré en garou au complet.

Pis là, le vieux Joe a attrapé sa 22 Long Rifle qui était juste à côté de lui.

  • Raourrrrr, fais pas le fou mon Joe ! Raourrrrrr !

La Chique à Jalbert t'a fait un bond. Il s'est mis à courir à quatre pattes sur l'embâcle. Une grande queue grise sortait de derrière son pantalon, ses bras, ses jambes étaient devenus des pattes et le loup qu'était devenu la Chique à Jalbert est sorti de ses vêtements d'homme pour continuer ses bonds prodigieux sur l'embâcle de Carille.

Et c'est là qu'on a entendu un grondement, comme un coup de tonnerre qui a réveillé Tit-Lys et le gros Pierre Coriveau.

  • Qu'est-ce que c'est que ça ? ils ont demandé.

  • C'est l'embâcle qui vient de se défaire, a répondu le vieux Joe. Venez vite.

Les trois hommes se sont mis à courir vers la rivière.

  • Il s'est défait tout seul, l'embâcle ?

  • Non, c'est la Chique à Jalbert.


  • Justement, il est où, la Chique ?

Haaaaoooouuuuuu !!!!!!!! Graaaaaooouuuuu !!!!!!

On entendait hurler les loups et rugir les ours noirs pis on pouvait voir filer les silhouettes à quatre pattes entre les arbres de la forêt. Les trois maîtres draveurs avaient récupéré leurs perches et courraient déjà sur les billes de bois emportées par la rivière. Un grand vent s'était levé et commençait à souffler épouvantable.

  • La Chique à Jalbert, il est en train de courir le garou avec les loups pis les ours noirs. Mais c'est pas juste ça, nous autres on va passer bientôt par Sulla. Vous entendez pas siffler la Bête à Sept Têtes?

En avant, on pouvait voir le rocher de Sulla. Et comme de fait, à travers le souffle épouvantable du vent qui faisait danser les branches d'arbres, on pouvait entendre un sifflement aiguë et on pouvait aussi voir des ombres tentaculaires grouiller sur le rocher. Ca devait être les ombres des grands cous mous qui portaient les sept têtes de serpent.

Là, Tit-Lys a ouvert les bras en croix et il s'est écrié : « Si on doit mourir, on va mourir en hommes courageux comme des vrais canadiens français. »

  • Regardez ce qui arrive en l'air ! s'est écrié Pierre Coriveau.

On pouvait nettement le voir descendre, ben encadré par la Lune rousse, le rabaska volant drivé par les bonhommes de la Lune. Mais c'est pas tout, sur le devant du rabaska, il y avait Eddé le Sauvage et Pépère Brousse.

-Montez les gars, la tempête va éclater, vous pourrez pas tenir le train de bois. C'est trop dangereux.


Le grand rabaska volant a descendu juste au dessus de la rivière, les trois maîtres draveurs sont montés dedans.


  • Qu'est-ce que vous faites là, Pépère Brousse ?

  • C'est une longue histoire, je vous raconterai plus tard.

Le rabaska volant avait remonté et Eddé le Sauvage pointait du doigt un endroit sur bord de la rivière pour indiquer aux bonhommes de la Lune où ils devaient redescendre. C'était un bout de plage où on voyait courir un grand loup gris.

  • Enwey La Chique, vient nous rejoindre a crié Eddé.

Dans un de ses bonds prodigieux, le grand loup gris a sauté dans le rabaska pour arriver dret entre les deux genoux du vieux Joe. Là, le loup gris a regardé Joe pis s'est retourné la tête pour te spitter un gros crachat brun, un vrai crachat de chiqueux de tabac. Il y avait pas de doute, c'était ben notre garou de Chique à Jalbert.

-Ben merci Eddé, pis pépère Brousse de nous avoir sauvé de la Bête à Sept Têtes, à dit le vieux Joe.

-De quelle Bête à Sept Têtes dont tu parles mon Joe ? On est venu vous sauver de la tempête.

-Ben Pépère, vous m'avez raconté vous même la Bête à Sept Têtes du rocher de Sulla.

  • Je m'en souviens pas, mais il faut croire tout ce que je raconte mon Joe. Des fois, j'aime ça, inventer des histoires.

  • Mais les bonhommes de la Lune ?

  • Oui, je sais, pour les bonhommes de la Lune, je m'étais trompé, je pensais qu'ils étaient méchants mais en réalité, ils sont ben gentils. Ils vont nous ramener à Sainte Marguerite de Cortonne. Pas vrai, les gars?

-Quoi ! Qu'est-ce que tu dis là Pépère Brousse? a dit le chef des bonhommes de la Lune. On vous ramène pas à Sainte Marguerite de Cortonne. On vous emmène avec nous autres, sur la Lune.

Ben voilà, l'histoire aurait pu finir là. Nos maîtres draveurs sauvés par les bonhommes de la Lune d'une Bête à Sept Têtes qu'on sait même pas si elle existe. Mais c'est une histoire à feuilleton, il faut que ça se termine que pour embrayer sur une autre intrigue au gré de l'imagination de votre humble serviteur qui vous invite à attendre la suite.



Alain

4 vues0 commentaire