• Alain

Joe Janvier and Cie 8


Après leurs aventures luniennes, nos six maîtres draveurs de la Mauricie sont arrivés en catastrophe, dans le Klondyke. C'est là que La Chique à Jalbert s'est fait enlever par les big foot qui, finalement, se sont faits amis avec nos héros et le sergent Preston qui les accompagne sans oublier son chien husky Yukon King. Mais un danger encore bien plus grand est arrivé au Klondyke, la Dzonokwa, l'ogresse la pire épouvantable de toute l'Amérique.

Le Swaihwé

RRRRAAAAOOOUUUAAAACCHHIII

  • J'ai jamais rien entendu d'aussi épouvantable, s'est écrié la Chique à Jalbert dans un frisson. Protégez moé bonnefemme Big Foot.

Pis la Chique a voulu s'approcher de la bonnefemme Big Foot mais le Sergent Preston l'a retenu par une épaule.

  • Attention mon gars, le bonhomme Big Foot est là à c't'heure. Y faudrait pas le rendre jaloux, il peut nous aider à nous protéger de la Dzonokwa.

Toute l'équipe d'aventuriers avec monsieur pis madame Big Foot sans oublier King le husky du sergent Preston étaient devant l'entrée de ce qu'on aurait dit l'entrée d'une mine. C'est là qu'habitaient monsieur et madame Big Foot.

  • Wwhhoaaaeuu, a dit monsieur Big Foot en faisant signe à tout le monde de rentrer. Tout le monde est rentré.

RRRRAAAAOOOUUUAAAACCHHIII

Même à l'intérieur de la cabane des Big Foot, qui était, en fait, une ancienne mine, on pouvait entendre l'horrible hurlement de l'ogresse qui devait avoir très faim.

Comme l'avait dit la Chique à Jalbert dans l'épisode précédente, la cabane des Big Foot était une véritable cabane d'Ali Baba. Il y avait toutes sortes d'objets mais qu'en plus, des objets ensorcelés. Et c'est là qu'Eddé le Sauvage est resté en arrêt devant une canne à pêche.

-Voilà ce qu'il nous faut !

  • Qu'est-ce que tu dis là ? mon Eddé, l'ogresse la pire épouvantable de toute l'Amérique se promène dans le coin pour trouver à manger pis toé, tu veux aller à la pêche. C'est peut-être pas ben le temps.

  • Ca, les gars, a dit le Sauvage, c'est pas une une canne pour pêcher du poisson, c'est une canne pour pêcher des masques swaihwé.

-Hein, qu'est-ce que c'est que ça ? à dit le gros Pierre Coriveau.

-Ecoutez les gars, à dit Eddé, on va faire deux équipes, vous allez retenir le Dzonokwa, pendant ce temps là, avec la Chique, on va aller pêcher un masque swaihwé.

Le Sauvage, avec la Chique à Jalbert et aussi madame Big Foot sont partis en direction de la rivière pendent que le reste de l'équipe avec monsieur Big Foot allaient retenir la Dzonokwa.

Cette fois là, King le bel husky marchait pas devant mais entre son maître, le sergent Preston, et le vieux Joe Janvier. Pierre Coriveau, presqu'aussi gros que le Big Foot marchait à côté du Big Foot et devant eux-autres Tit-Lys avec sa fleur de lys tatouée dans le front symbole d'un courage à toutes épreuves. Et pépère Brousse suivait en arrière.

  • Je le sais pas si c'est encore de mon âge ce genre d'aventures là.

  • RRRRAAAAOOOUUUAAAACCHHIII

-La Dzonokwa est juste là bas dans le défilé, a dit le sergent Preston. Ca me donne une idée. Y a un tas de gros cailloux au dessus. Si on pouvait faire dévaler ça dans le défilé, ça y bloquerait le chemin. Mais ça prendrait beaucoup de force pour pousser ça, ces gros cailloux là.

Le sergent Preston s'est tourné vers le Big Foot et Pierre Coriveau. Les deux gros se sont regardés en se faisant un signe de tête. Ils ont suivi le sergent Preston juste au dessus du défilé où il y avait des saprés bloc king size de roc.

-Ouais, c'est peut-être un peu trop gros pour être poussé, a dit le sergent Preston.

-Tu connais pas Pierre Coriveau, a dit le vieux Joe, watch ben ça, tu le croiras pas.

Pierre Coriveau avec le Big Foot se sont arc-boutés sur la grosse pièce de roc. Un gars qui aurait pas été là, il le croirait pas, mais nous héros étaient là pour le voir, ils ont ben été obligés de le croire. Le king size bloc, sous la poussé des deux hommes forts s'est mis à rouler en entraînant d'autres blocs de rocs et ça a bouché le défilé juste au moment où la Dzonokwa allait passer.


RRRRAAAAOOOUUUAAAACCHHIII

  • Ca va la retenir un moment, a dit le sergent Preston.

Pendant ce temps là, Eddé le Sauvage avec la Chique à Jalbert et madame Big Foot glissaient sur la rivière Klondike à califourchon sur un grand tronc d'arbre. Eddé avait en main la canne à pêcher les masques swaihwé.

-Ha, je pense qu'il y a quelque chose au bout du fil là.

Le Sauvage s'est mis à ramener le fil et comme de fait, au bout du fil, il y avait …..

  • Un masque swaihwé ! s'est écrié la Chique à Jalbert

C'était un masque avec des plumes, un bec d'oiseau avec les yeux exorbités. La Chique a pas fait ni une ni deux, il a pris le masque, il se l'est mis en pleine face.

  • Non la Chique ! A crié Eddé.

Pendant ce temps là, la Dzonokwa avait fini de déblayer le barrage de grosses pierres qu'avait fait l' éboulis qu'avait provoqué nos deux gros Big Foot et Coriveau.

-Ouais ben, ça l'aura pas retenu longtemps, a dit le sergent Preston.

  • Ben, elle commence à me tapper sur le système votre Dzonokwa ! s'est écrié Pépère Brousse, j'vas y régler son cas moé.

Pis notre Pépère Brousse s'est avancé vers l'ogresse en épaulant son fusil au gros sel. Y t'y a envoyé une décharge de gros sel dret sur le sein gauche qui lui pendait jusqu'au nombril.


RRRRAAAAOOOUUUAAAACCHHIII

-Là Pépère Brousse, a dit le sergent Preston, vous avez juste réussi à la mettre encore plus en colère.

C'est là que Tit-Lys est passé devant Pépère Brousse, sa hache d'abattage à la main.

  • Je veux être le premier à l'affronter. On se retrouvera peut-être dans l'autre monde. Hein, c'est quoi cette lumière là dans le ciel ?

Comme de fait, c'était pas une lumière ordinaire qui venait d'arriver dans le ciel. C'était une lumière blanche qui avait la forme d'un homme oiseau.

  • Le Swaihwé, a murmuré le sergent Preston.


RRRRAAAAOOOUUUAAAACCHHIII

En tous cas, ça t'a fait tout un effet sur la Dzonokwa. Elle a commencé par frizer, les yeux et la bouche grands ouverts. Pis elle a tourné les talon pis elle s'est enfuie en courant.

L'homme-oiseau de lumière a atterri pas loin de nos amis pis il a spitté un crachat de tabac. Il devenait de plus en plus lumineux et en même temps transparent.

C'est là qu'Eddé le Sauvage est arrivé en courant, il a attrapé un bras de la Chique à Oiseau en criant :

-Qu'y en ait un qui me prenne la main pis tenez vous tous la main.

Joe Janvier est allé prendre la main du Sauvage pis les trois autres la main d'un pis l'autre et sous les yeux ébahis du sergent Preston, King et Big Foot, nos six amis ont disparus.

Quand ils ont réapparus, l'homme-oiseau a enlevé son masque swaihwé et la Chique à Jalbert est redevenu comme on l'a toujours connu, sauf des fois.

  • Il est où le sergent Preston ?

  • Le sergent Preston, la Chique, a dit Joe Janvier, il est au Klondike.

  • Pis nous autre, on y est pas au Klondike.

Je pense pas, a dit le vieux Joe en regardant autour de lui. Je pense qu'on est plutôt, sur l'île de Vancouver.

On change de place par swaihé téléportation. Soyez prêt pour la suite des aventures de nos draveurs de la Mauricie au prochain épisode.


2 vues0 commentaire